L'Aïeul de tout le monde, conte, 2021

Conte L'Aïeul de tout le monde


L oiseau de l oubli couleurs nuit profonde 1

 

Oublier l’inoubliable
Pardonner quand cela ne se peut. 
Les ressources de l’esprit humain sont intarissables…
De grands hommes se sont penchés sur le thème de la résilience : philosophes, médecins psychiatres, ethnologues, historiens, enseignants, artistes et témoins de guerre sans doute. 
Isabelle Malowé propose un conte ; sa manière à elle d’élucider l’inqualifiable et surtout de rêver qu’un avenir lui succède. De ses phrases poétiques naissent Zandié et son Oncle. L’enfant et son Aïeul fouillent une mémoire horrifiée, prêts à reconquérir la paix. Leur quête du bonheur, d’une dignité originale, aboutira. Là-bas, la joie insulte la misère. Zandié et l’Oncle créent des lendemains à partir du chaos, et répondent à l’impossible de façon tout à fait singulière. Un beau récit sur le pardon, dont le dénouement est inattendu. Quand la vie est plus décidée que le reste.   Une innovation. 

 

"C’est pour enlever les souvenirs, dit l’Oncle en étalant la terre fraîche sur le front de Zandié. 
Mais l’enfant le sait. L’Oncle lui explique chaque matin la terre, le front, et l’avenir qui naît de l’oubli."

Les illustrations sont l'oeuvre d'Elzbieta Beaujard

Img 20210314 wa0003 1