Les Rumeurs de la Terre

 Les Rumeurs de la Terre

Réédition 

 

Prix LICRA 2017

Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme 

Prix littéraires 2015

Ville de Figeac 

Prix du roman décerné par les Gourmets de Lettres, ville de Toulouse

 

Rumeurs

 

Les Rumeurs de la Terre  raconte l’histoire du héros Soundjata Keïta. En Afrique de l’Ouest, sa célébrité est acquise. 

Cet homme a aboli l’esclavage au Mali au XIIIème siècle et a dessiné les contours de l’Empire de cette époque-là. Son courage et son humanisme fascinent. La première fois que j’ai lu les préceptes édictés par Soundjata - dans la Charte du Mandé -  j’ai cru qu’il s’agissait d’un texte contemporain. Il nous vient cependant du Moyen-Age. La Charte du Mandé est intemporelle. L'approche  de la condition féminine est très moderne. Soundjata n’était pas seulement abolitionniste – ce qui est déjà, dans ce contexte historique, exceptionnel –, il semblait concerné par le bien-être de tous les êtres humains, sans distinction de sexe, de caste et d’apparence physique.  

Ce roman évoque l’époque glorieuse et humaniste du Mali.

Au Mali, il y a eu un roi abolitionniste et généreux.  Il y a eu un royaume où la justice universelle était une règle. 

La lumière et l'obscurité  oscillent, constamment. L'un chassant l'autre. 

Un autre aspect de l’histoire de Soundjata est à mettre en relief. Certains disent  - car il y a quantité de légendes le concernant - qu’il était handicapé étant enfant. De sa faiblesse il a fait une force. Une force inaltérable. Comme souvent dans la véritable existence : à souffrance extrême, courage extrême. Soundjata  n’est pas né puissant, bien au contraire. Il  s’est levé et a lutté toute sa vie durant. Une belle leçon de courage et de persévérance. L’impossible ne l’est pas toujours, question d’audace et de volonté. Enfant handicapé d’une femme méprisée, il devint empereur puissant et imposa des lois humanistes qui allaient à l’encontre des habitudes de l’époque. Je vous laisse juge du chemin parcouru…

 Je me suis laissé emporter par l'ambiance particulière de ces sociétés où l'oralité est prépondérante, où l'imaginaire est considéré comme une facette de la réalité. Ainsi, mon écrit n'est pas une biographie mais bien une façon  de voir ce personnage mythique selon un aspect onirique.  Les Rumeurs de la Terre joue avec les paraboles et la poésie de l'ancienne Afrique. Je me suis régalée à créer une ambiance mystérieuse, emplie de sortilèges.  Les arbres ont un langage propre, les animaux pensent et soutiennent les agissements des maîtres chasseurs, les hommes sont reliés les uns aux autres et connectés à leur environnement,  la Terre laisse éclater quelques rumeurs à l’attention des hommes instruits et bienveillants.